Côte d’Ivoire: «n’est pas Mandela qui veut», Alphonse Soro tacle Laurent Gbagbo

Alphonse Soro, le patron de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) a fait un come back ce lundi 28 juin 2021 sur les propos tenus l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo le jeudi 17 juin 2021 au quartier général du Front Populaire Ivoirien (FPI). Pour ce dernier, cette première sortie de Laurent Gbagbo n’est pas sur un chemin qui invite à la réconciliation.

En effet, du retour au bercail le jeudi 17 juin 201, après 10 années loin de sa patrie. Et dans son tout premier discours officiel au quartier général du Front Populaire Ivoirien (FPI), l’ancien chef d’Etat a laissé entendre qu’il est un soldat. «Je suis votre soldat, je suis mobilisé », avait-il dit. 

A lire aussi:Laurent Gbagbo: après l’avoir sévèrement taclé, le général Makosso lui présente ses excuses

Mais quelques après cette sortie du mentor de Charles Blé Goudé, Alphonse Soro est revenu dénoncer les propos du « Woody » de Mama.

« Je suis un Soldat ! ; la bataille continue ! ; On doit chercher les tueurs dans l’autre camp ! ; la plainte de Bensouda était de la plaisanterie ; je suis celui qui a gagné l’élection présidentielle de 2010 ; Etc. Un ancien président qui prétend être venu pour accélérer le processus de réconciliation nationale dans son pays ne devrait pas dire ça ! », a écrit le fondateur de l’Alliance nouvelle pour le changement (ANC) dans une publication sa Page Facebook dans la matinée de ce lundi 28 juin 2021. Il poursuit en lançant: « N’est pas Mandela qui veut ! ».

Pour rappel, du retour d’exil le mardi 12 janvier 2021, Alphonse Soro s’est séparé de Guillaume Soro et de GPS (Générations et peuples solidaires). Il a même fait savoir la fin de la collaboration avec le mouvement citoyen GPS (Générations et peuples solidaires) ainsi qu’avec toutes les plateformes et partis politiques de Côte d’Ivoire, à travers une déclaration publiée 16 janvier 2012. Alphonse Soro a même obtenu un mandat de la part de l’ANC afin d’entreprendre toutes les discussions nécessaires en vue d’une alliance avec le RHDP pour la construction d’une grande famille politique autour du président de la République Alassane Ouattara.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More