Biens mal acquis: Teodorin Obiang Nguema condamné en France à trois ans

La cour d’appel française a confirmé la condamnation prononcée contre le vice-président de la Guinée équatoriale Teodorin Obiang Nguema, dans le dossier de biens mal acquis.

Teodorin Obiang Nguema, le fils du président équato-guinéen et vice-président du pays, a été condamné à trois ans de prison avec sursis et à une amende de 30 millions d’euros dans le dossiers de biens mal acquis, une affaire dans laquelle il lui est reproché d’avoir utilisé des fonds publics pour financer son style de vie somptueux. Au moins une vingtaine de voitures de luxe avaient été saisies par les responsables français lors de sa première condamnation en France en 2014. Les biens de luxe saisis lors de l’enquête resteront confisqués.

Cette confirmation de la condamnation de cette personnalité controversée de la Guinée intervient alors que, la semaine dernière, le Royaume-Uni lui a imposé des sanctions pour corruption et également pour un style de vie somptueux. La Guinée équatoriale a déclaré que les mesures étaient basées sur des mensonges et a averti qu’elle fermerait son ambassade à Londres.

Plusieurs personnalités africaines sont visées par des affaires similaires de biens mal acquis en France. Cette accusation est issue du fait que ces personnalités se servent dans les caisses de leur différents pays pour s’offrir des vies de « pacha » en Europe. Entre autres personnalités figurent le président congolais Denis Sassou-Nguesso, l’ancien président centrafricain François Bozizé, la famille Bongo du Gabon.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More