374 enfants sauvés des griffes de la traite d’êtres humains au Burkina Faso

Au moins 374 enfants ont été sauvés par les services de sécurités du Burkina Faso entre janvier et mars de cette année. Selon les informations, ces enfants étaient destinés à la traite qui les conduirait vers les pays voisins pour travailler dans l’agriculture ou les mines à petite échelle.

Le gouvernement du Burkina Faso a publié lundi, un rapport selon lequel, ses services ont réussi à sauver des centaines d’enfants de la traite d’êtres humains et du travail forcé. « Depuis quelques temps, ce phénomène touchant les enfants a pris des proportions inquiétantes dans notre pays« , a déclaré à la presse Hélène Marie Laurence Ilboudo, ministre de l’Action humanitaire.

Selon les propos du ministre, 2318 enfants ont été interceptés par le biais de contrôles dans les bus ou par dénonciation l’année dernière. Elle assure que pour la plupart de ces enfants, ils étaient agés de moins de 16 ans et étaient destinés à travailler dans les plantations, les mines artisanales ou pour le travail domestique dans les pays voisins du Burkina Faso.

Le ministre indique également que l’une des destinations majeure de ce trafic, est la Côte d’Ivoire, le plus grand producteur de cacao au monde. L’autorité burkinabé a révélé que la Côte d’Ivoire avait également intercepté et rapatrié des mineurs utilisés pour le travail dans les champs. En outre, 58 enfants retrouvés par les forces de sécurité lors de diverses opérations ont été remis aux services sociaux, a indiqué Ilboudo, soulignant également l’ampleur du problème des enfants sans abri vivant dans les rues.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More