Bénin-Affaire beauté ronde: un cadre du ministère des affaires étrangères condamné à 6 mois de prison

Les trois journalistes assignés en justice par dame Juliette Gbaguidi alias Beauté Ronde, pour harcèlement par le biais d’une communication électronique sont désormais fixés sur leur sort. Le juge en charge de l’affaire a prononcé son verdict en faveur de la plaignante. De sources concordantes, un cadre du ministère des affaires étrangères a été aussi condamné.

Les journalistes Gilbert Dagan, Anatole Adahou et Argos Adihounda savent désormais à quoi s’en tenir. Poursuivis pour avoir eu des démêlés avec la Directrice Générale de la Beauté Ronde, ils ont été condamnés à 6 mois d’emprisonnement dont 3 fermes par le juge en charge de l’affaire le mardi 21 septembre.

Dans le même dossier, un cadre et pas des moindres du ministère des affaires étrangères a été condamné à six (06) mois mais avec sursis, rapporte le journal l’Investigateur. Selon la même source, on lui reproche d’être à l’origine des publications contre Madame Juliette Gbéti Gbaguidi alias « Beauté Ronde ».

Pour rappel, Juliette Gbaguidi reproche aux accusés d’avoir publié sur les réseaux sociaux, des informations incendiaires et injurieuses sur sa personnalité. En dépit des nombreuses tentatives des organisations faitières de la presse béninoise pour un règlement à l’amiable, la plaignante n’a pas baissé les bras dans la procédure judicaire. Après ce verdict, le procureur Jules Ahoga du Tribunal de première instance de Cotonou a lancé un mandat d’arrêt contre les mis en cause.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More