Cameroun-liberté provisoire de Tenor: la famille d’Ericka très remontée contre cette décision judiciaire

La justice camerounaise a accordé une liberté provisoire au rappeur Tenor ce lundi 27 septembre 2021. Malheureusement cette décision de la justice n’est pas la bienvenue auprès des parents de la défunte Ericka Mouliom.

Incarcéré depuis fin juillet 2021, à la prison centrale de New Bell de Douala, suite à un accident de voiture, dans lequel une jeune fille du nom de Ericka Mouliom a trépassé,le jeune rappeur camerounais Tenor respire à nouveau l’air frais de la liberté, depuis ce lundi 27 septembre 2021.

En effet le rappeur qui est poursuivi pour conduite en état d’Ivresse et homicide involontaire a bénéficié d’une liberté provisoire, en attendant le verdict du 27 octobre prochain.

Mais cette décision de la justice camerounaise n’a pas été du goût de la famille de la feue Ericka Mouliom, selon les rapports des médias camerounais. « Au cours des débats hier, la partie des ayants droit a évoqué le fait que le tribunal n’est pas compétent pour juger cette affaire puisqu’il s’agit d’un meurtre », souligne les médias camerounais.

Ils poursuivent en ajoutant que : « Le père de la jeune fille avait demandé qu’on requalifie les faits, que ce n’était pas une histoire d’homicide volontaire, mais un meurtre, parce que selon sa déposition sa fille aurait appelé au secours avant qu’on annonce ce qui a été présenté comme un accident ».

La famille de la défunte « estime qu’il y a des informations qui n’ont pas été portées dans le document administratif ». Par une nouvelle audience est prévue pour le 27 octobre 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More