Côte d’Ivoire: le polémiste Skelly repose désormais au cimetière de Bouaké (photo)

La star du Couper-Décaler, Skelly qui est passée de vie à trépas le 25 août 2021, a été inhumée le samedi 11 septembre dernier à Bouaké. C’était en présence de sa veuve Monica Gindersdorfer, venue d’Allemagne.

Le controversé chanteur et comédien ivoirien, Skelly, de son vrai nom Francis Parfait Taregue, décédé le 25 août 2021, a été conduit à sa dernière demeure le samedi 11 septembre 2021. Sa veuve, Monica Gindersdorfer, qui est en Allemagne est rentrée afin d’assister à ses obsèques.

Comme annoncé, il a été inhumé au cimetière de Bouaké, en présence de ses parents, alliés et amis, tels que Michel Gbagbo, le fils de l’ancien président ivoirien. «Repose en Paix SKelly. Repose en Paix l’Oiseau de Dieu. Repose en Paix l’Oiseau Rare. J’ai vraiment mal…C’est vraiment triste », a-t-il laissé entendre.

Pour rappel, malade depuis un moment, le chanteur s’est éteint des suites d’un cancer de poumon,le mercredi 25 août 2021, dans une clinique à Bouaké. A en croire sa veuve, Monica Gindersdorfer, Skelly même ignorait qu’il souffrait de ce mal. « Il me l’a dit la nuit d’avant (…) Il ne m’a jamais parlé de cela avant, il respirait bien, la dernière fois que je suis venue ici (en Côte d’Ivoire), il était très bien, j’ai l’impression qu’il ne savait pas qu’il avait celle maladie… », a-t-elle déploré lors de son passage à l’émission Peopl’Emik.

Elle a aussi profité du canal pour donner des détails sur les derniers instants de son mari. « La nuit d’avant, j’ai parlé avec lui, j’ai senti que ça n’allait pas très bien, j’étais en train de m’organiser pour voir si je pouvais arriver… Et après, le manager m’a appelée pour me dire que ça n’allait vraiment pas, je lui ai demandé d’aller tout de suite à l’hôpital pour voir si on ne peut pas faire quelque chose pour améliorer le traitement, et quelques minutes après, il m’a appelée pour m’annoncer la nouvelle », a expliqué Monica Gindersdorfer.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More