Kenya: un policier se réveille après neuf mois de coma et apprend qu’il a été licencié

Un policier du Kenya qui a été porté disparu et n’a donné aucune nouvelle de lui a été limogé par sa hiérarchie pour abandon de poste. Mais il a refaire surface neuf mois plus tard et a fait savoir qu’il était à l’hôpital et dans le coma.

Reuben Kimutai Lel a été déclaré déserteur par la police kényane et son salaire a été suspendu après une recherche futile de plusieurs mois par des collègues policiers. Personne n’avait donc de nouvelle de lui et les demandes de renseignements auprès de sa famille, qui le cherchait aussi désespérément, ont été vaines.

Après toutes ces recherches, une procédure a été enclenchée à son encontre par les autorités du pays et il a alors été inculpé par contumace et un mandat d’arrêt fut lancé contre lui. L’affaire a ensuite été retirée après que la police ne l’a pas retrouvé.

Cependant, il s’est avéré qu’il avait tout ce temps, été hospitalisé et dans le coma depuis qu’il a disparu de décembre de l’année dernière jusqu’à la semaine dernière, lorsqu’il a repris connaissance. Selon BBC, bien qu’il n’ait pas retrouvé toute sa mémoire, il a ensuite pu s’identifier par son nom et expliqué qu’il était un officier de police. C’est ainsi que la recherche de ses proches a commencé, rapportent les médias locaux.

Le policier avait été victime d’un accident de la route dans la capitale Nairobi, et avait été admis le 21 décembre en tant qu’inconnu au principal hôpital de référence de la ville. Il n’avait pas de papiers d’identité sur lui. A la suite de sa réapparition, l’officier devrait être réintégré dans la masse salariale de la police et les poursuites contre lui, annulées.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More