Oscars des Influenceurs et blogueurs: mécontente, Love Gugu s’en prend à Apoutchou National

Après son histoire avec la web comédienne Yvidero, Love Gugu s’en prend maintenant à l’influenceur ivoirien vivant en Europe, Apoutchou National. A travers une vidéo diffusée sur la toile, elle a craché ses vérités à l’influenceur.

La bloggeuse ivoirienne Augustine Sèh, connue plus sous le pseudonyme professionnel Love Gugu est finalement sortie de son silence, après son affaire avec la web humoriste Yvidero. En effet, à travers une vidéo publiée sur la toile, elle a mis les points sur les « i » à Apoutchou National, de son vrai nom Stéphane Agbré. « Mon fils, je n’ai rien fait dans ta vie, mais quand ils étaient en train de saboter ce qui va te donner à manger, je me suis levée et j’ai dit « niet » (…) Quand je vois Apoutchou, je vois mon enfant Koffi Julien. Je ne peux pas accepter que quelqu’un qui essaie de sortir la tête de l’eau, les personnes avec lesquelles il est, vont ternir ce qui va lui donner à manger », a laissé entendre Love Gugu.

A en croire la bloggeuse, elle a soutenu le fils de la comédienne ivoirienne, Brigitte Bleu pour son événement « Les oscars des blogueurs et influenceurs africains », qui s’est tenu le 10 septembre 2021 à Paris. Mais ce dernier l’a carrément relégué au second rang. « Apoutchou mon enfant, j’ai fait vidéo. J’ai mené un petit combat, insignifiant à tes côtés. Je suis allée prendre des vêtements avec toi que j’ai payé avec mon argent. Quand les Oscars ont commencé, tu étais tellement embrouillé. Je t’ai compris, je suis restée dans mon coin. Nous sommes tous blogueurs. Aujourd’hui, je suis devenue influenceuse plus que jamais parce que j’influence les pécheurs comme moi. Nous autres-là, tu nous a pris comme en bas de chaussures », a déploré Love Gugu.

Pour rappel, Love Gugu a été connu du grand public suite à la vidéo dans laquelle elle révélait avoir eu des relations intimes avec la comédienne Yvidero. Cette affaire qui a pris une autre tournure, s’est finalement terminée devant la justice ivoirienne, après une plainte de la web humoriste ivoirienne pour diffamation sur les réseaux sociaux. Déférée à la MACA (Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan), Gugu a finalement été condamnée à trois mois de prison avec sursis assortis d’une amende d’un million de francs CFA.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More