Sahel: la France annonce la mort du chef de État islamique dans le Grand Sahara

La France annonce que ses forces déployées au Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, ont abattu le chef du groupe État islamique dans le Grand Sahara (EIGS) affilié à l’EIIL, rapporte Al Jazeera.

« [Adnan Abu Walid al-Sahrawi], chef du groupe terroriste État islamique dans le Grand Sahara a été neutralisé par les forces françaises », a déclaré jeudi le président français Emmanuel Macron dans un tweet. « C’est un autre succès majeur dans notre lutte contre les groupes terroristes au Sahel », a ajouté Macron, sans fournir de détails ni de localisation de l’opération. Une annonce qui vient ainsi confirmer les rumeurs sur la mort du leader de l’ISGS qui circulaient depuis des semaines au Mali.

Donnant plus de détail sur les circonstances de la mort du leader de l’ISGS, la ministre française de la Défense, Florence Parly, a déclaré qu’al-Sahraoui est décédé à la suite d’un raid de la force française Barkhane. « C’est un coup décisif contre ce groupe terroriste. Notre combat continue « , a-t-elle tweeté.

Le chef du groupe armé était à l’origine du meurtre de travailleurs humanitaires français en 2020 et était également recherché par les États-Unis pour une attaque meurtrière de 2017 contre les troupes américaines au Niger. L’ISGS, formé par al-Sahraoui en 2015, a été blâmé pour la plupart des attaques de ces dernières années contre des civils et des soldats au Mali, au Niger et au Burkina Faso.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More