Bénin-Braquage à Kouhounou: 02militaires arrêtés et plusieurs millions de FCFA emportés

La devanture d’une banque du quartier Kouhounou à Cotonou a été théâtre d’un braquage à mains armées le lundi 27 septembre 2021. Les militaires et vigiles qui devraient être en faction devant l’agence ont été interpellés pour besoin d’enquête selon BENIN WEB TV.

Les braqueurs continuent de semer la terreur dans la ville de Cotonou. Après le sanglant braquage au carrefour Marina et l’affrontement entre divorcés sociaux et agents de la Police Républicaine, dont le bilan fait état de deux morts, un nouveau a eu encore lieu le lundi 27 septembre 2021.  A en croire les rapports du quotidien Fraternité et relayés par le média Benin Web Tv, la victime a été ciblée par ses bourreaux alors qu’elle venait juste de garer sa moto devant une agence de banque à Kouhounou.

Avant d’arracher le sac de la victime, les malfrats ont tiré en l’air pour semer la panique. « Les deux braqueurs ont donc réussi à emporter le sac de leur victime contenant une bagatelle somme de sept millions de francs F CFA. Elle n’a donc pas fait son entrée dans la banque avant d’être attaquée par ses divorcés sociaux », rapporte le média Benin web tv. Au moment des faits, les militaires en charge de la sécurité de l’agence seraient absents de leur poste.

Militaires et vigiles en faction devant la Banque arrêtés

Par ailleurs, les deux militaires et les deux vigiles chargés d’assurer la sécurité des lieux ont été mis aux arrêts, selon les rapports. Il est donc reproché aux hommes en uniforme leur non-intervention, parce qu’ils seraient en « balade » pendant que les malfrats opéraient. « Ces hommes de rang étaient tous en balade ou du moins portés disparus avant de réapparaître quelques minutes plus tard », fait savoir Benin Web Tv.

La même source poursuit en ajoutant que l’arrestation des deux soldats a été ordonnée par la hiérarchie militaire, qui veut mieux comprendre la situation. Cependant, il faut noter que la victime est aussi gardée par la police dans le cadre de l’enquête ouverte.

Laisser un commentaire

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More