Décès de Osinachi Nwachukwu: les causes de sa mort dévoilées

La célèbre chantre Osinachi Nwachukwu, auteure du fameux titre « Ekwueme » est décédée dans la soirée de ce vendredi 08 avril 2022. Ce décès qui est survenu suite à des violences conjugales, continue de faire couler d’encre et de salive.

Osinachi Nwachukwu, la célèbre chanteuse gospel nigériane, connue pour sa chanson « Ekwueme », en featuring avec le chanteur Prospa Ochimana a été arrachée à l’affection de ses parents, proches et ses fans.

A en croire les sources proches de la défunte, elle a succombé suite à de violences conjugales. Elle était régulièrement battue par son mari. « Il la maltraitait, lui donnait des coups souvent. Il lui a donné un violent coup de pied dans la poitrine. C’est ce qui a conduit à la mettre à l’hôpital sous assistance respiratoire pendant cinq jours avant sa mort », souligne Frank Edwards, l’un des proches.

Par ailleurs, son décès a suscité une vague d’indignation dont celle du pasteur Chinedu Chukwunonso. Selon ce dernier, la défunte a trop encaissé en silence la maltraitance de la part de son époux violent, à cause de la religion et le regard des uns et des autres.  « Ai-je entendu quelqu’un dire qu’elle aurait dû quitter ce mariage toxique quand elle a été maltraitée ? Au fait, comment pourrait-elle, alors que notre état d’esprit religieux était plus toxique pour sa vie et sa carrière musicale gospel que son mari. Je vais vous dire pourquoi elle n’est pas allée mais plutôt morte en silence.

Qui ne sait pas que sur la base d’un état d’esprit religieux, le point de vente des chansons gospel dépendait de son « rester dans son mariage ». Tu ne comprends toujours pas. Alors je demande, combien d’églises ou d’organisations chrétiennes l’auraient considérée comme un bon ministre invité si elle avait divorcé de son mari ?

A Lire Aussi:Nigéria: la chanteuse gospel Osinachi Nwachuckwiu nest plus

Combien de personnes l’auraient embrassée comme une sœur en Christ sans croire qu’elle ne pouvait pas être soumise à son mari peu étonnant qu’elle soit divorcée ? C’est à quel point ironiquement, nous utilisons la religion et l’état d’esprit religieux pour tuer les dons que Dieu nous a donnés dans l’église.

Aujourd’hui, beaucoup jettent des pierres sur son mari et pourtant nous ne voyons pas à quel point l’état d’esprit des religions en nous a aidé à sa mort aussi. Croyez-moi, il y a beaucoup plus d’Osinachi dans nos églises aujourd’hui encore en cage dans le mariage avec leur mari abusif à cause du slogan « Dieu déteste le divorce ».

Je peux te parier que seulement l’une des deux choses maintient une femme dans un mariage abusif. La première est son incapacité à survivre indépendamment de l’homme qui la maltraitance et la deuxième est la religion ! De ces deux-là, la religion est plus mortelle parce que même de nombreuses femmes qui peuvent réellement survivre indépendamment de celles de leur mari abusif restent toujours à cause de la religion et c’était le cas de notre chère sœur Osinachi !

Maintenant prêcheur, vous dites que Dieu déteste le divorce et vous citez le verset des Écritures mais je vous demande de faire ce même Dieu ne déteste pas la violence conjugale et les abus ?

Lorsque le divorce que Dieu déteste peut devenir une solution à la violence conjugale et aux abus dans le mariage que Dieu déteste aussi, la sagesse ne vous apprend-elle pas à choisir une chose que Dieu déteste qui vous maintiendra en vie que celle qu’il déteste qui vous tuera ?

Il est grand temps que vous vous leviez et que vous arrêtiez de vivre votre vie en fonction de la religion standard que vous avez fixé » a-t-il laissé entendre.

Laisser un commentaire

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More