jeudi 1 décembre 2022

Vivez le meilleur de l'Actu en Continu

Bénin: compte rendu du...

Les ministres du gouvernement béninois se sont une fois encore réunis ce mercredi...

Bénin: les grandes décisions...

Le conseil des Ministres du gouvernement béninois s'est réuni, comme à l'accoutumée ce...

Qatar 2022 : les compos...

La 22eme édition de la coupe du monde se poursuit à Qatar. L’Australie...

Qatar 2022 – Tunisie Vs...

Les rencontres des dernières journées des phases de groupes se joueront ce mercredi...
AccueilNews & InfosSociétéBénin : Inculpé pour viol par ascendant, Bertrand Vifin...

Bénin : Inculpé pour viol par ascendant, Bertrand Vifin écope 10 ans de travaux forcés

Bertrand Vifin, un béninois âgé de 37 ans est accusé de viol sur sa propre fille âgée de 11 ans. C’est à la faveur  de la session supplémentaire de la cour d’assises de 2017 qui a connu son douzième dossier inscrit au rôle ce lundi 3 juillet. Les faits remontent en avril 2013.

A l’issue du procès, l’accusé, Bertrand Vifin, a été condamné à 10 ans de travaux forcés par une cour présidée par Zacharie Dah-Sèkpo. Toutefois, à toutes les étapes de la procédure, l’accusé Bertrand Vifin a reconnu les faits. La sensibilité du dossier ayant requis le huis clos, le public et la presse n’ont pas été admis à l’audience.

Les faits tels que présentés au prétoire ….

Inculpé dans une affaire de viol sur sa propre fille en avril 2013, l’accusé Bertrand Vifin a été condamné après avoir été reconnu coupable de tels faits par la cour d’assises.

Tels que présentés au prétoire, le nommé Bertrand Vifin domicilié à Cocotomey Zounga, arrondissement de Godomey, commune d’Abomey-Calavi, est marié à X, mère de Y, une fillette de 11 ans qu’elle avait eue d’un précédent mariage.

Le 15 avril 2013, Bertrand Vifin s’était enfermé dans la chambre conjugale avec la fillette Y, lorsqu’une amie à son épouse était venue frapper à la porte. Intriguée par l’état de Bertrand Vifin sorti en transpirant, la visiteuse a informé dame X. Sur interpellation de sa mère, la fille avoue que son père était en train de tenir des relations sexuelles avec elle.

Le verdit prononcé par la cour…

Défendu lors du procès par  Me Cosme Amoussou, la cour a établi la culpabilité du sieur  Bertrand Vifin  et l’a condamné à 10 ans de travaux forcés.  Rappelons que l’intéressé a  été mis sous mandat de dépôt le 18 avril 2013. Pour ce faire,  il retourne encore en prison pour purger le reste de sa peine qui ne s’expirera qu’en avril 2023.

Rappelons que l’homme recouvrera sa liberté dans six ans. Faut-il le préciser, la cour est composée de Zacharie Dah-Sèkpoen en tant que  président, des accesseurs Martial Boko et Islamiath Moustapha, d’un représentant du ministère publique en la personne de Martial Boko et Islamiath Moustapha ainsi que du Greffier Théogène Zountchékon.