mardi 7 février 2023

Vivez le meilleur de l'Actu en Continu

Coupe du monde des...

L’entraîneur du Real Madrid, Carlo Ancelotti, a dévoilé sa liste des joueurs convoqués...

Grammy Awards 2023: double...

La star nigériane, Burna Boy, a échoué à remporter un trophée dans les...

Mali: le chef de...

Le gouvernement de la Transition du Mali a déclaré dimanche, persona non grata,...

DJ Arafat : DJ congélateur...

L’artiste ivoirien DJ Congélateur qui la une des médias depuis quelques jours, a...
AccueilNews & InfosSécuritéCôte d'Ivoire : un imam convoqué par les renseignements......

Côte d’Ivoire : un imam convoqué par les renseignements… la raison (vidéo)

L’imam ivoirien Aguib Touré a été convoqué le 03 juillet 2018 à la Direction des renseignements généraux du ministère de l’Intérieur et de la sécurité pour avoir dénoncé le coût élevé du pèlerinage à la Mecque sous le régime du président Alassane Ouattara.

A en croire l’imam, le coût du pèlerinage à la Mecque est resté invariable sous les régimes des présidents Boigny, Bédié, Guéï, Gbagbo avant de connaître une augmentation sous le régime Ouattara. Pour l’imam Aguib Touré, les musulmans ivoiriens doivent faire de la baisse du coût du pèlerinage à la Mecque une condition de vote lors des prochaines échéances électorales du pays. Ce qui n’est visiblement pas du goût des autorités qui ont rapidement pris la mesure des déclarations de l’imam perçue comme une radicalisation de l’islam, et du djihadisme.

Avec la menace terroriste qui plane sur la région ouest africaine et passé électoral lourd qu’a connu la Côte d’Ivoire en 2000 et en 2010, les autorités ivoiriennes ne semblent pas prendre à la légère les propos de l’imam Touré. De sources proches du ministère ivoirien de la sécurité, l’imam risque l’interdiction de prêche dans les mosquées du pays. Une mesure qui selon certains observateurs serait plutôt la goutte d’eau qui pourrait déborder le valse de la radicalisation dans le pays.

La Côte d’Ivoire marche-t-elle donc de nouveau sur les œufs de la paix sociale ? On le saura très vite. Pour le moment, rien n’a encore filtré de l’audition de l’imam dans les locaux des services de renseignements.