mardi 29 novembre 2022

Vivez le meilleur de l'Actu en Continu

Qatar 2022- Ghana Vs...

Le Portugal fait face au Ghana, ce jeudi 24 novembre 2022, dans le...

Qatar 2022-Cameroun Vs Suisse :...

Les Lions Indomptables du Cameroun rencontreront la Suisse pour le premier match de...

Qatar 2022 : le programme...

Voici le programme des matchs de la Coupe du monde de ce jeudi...

Bénin-Conseil des ministres: compte-rendu...

Les ministres du gouvernement béninois se sont réunis pour leur conclave hebdomadaire ce...
AccueilNews & InfosPolitiqueCôte d’ivoire : Ouattara confirme le remboursement de la dette...

Côte d’ivoire : Ouattara confirme le remboursement de la dette intérieure à 3900 entreprises

Le président de la Côte d’Ivoire Alassane Ouattara a annoncé sa volonté de solder la dette intérieure de la Côte d’Ivoire le 7 août dernier. Il s’agit de la somme de 232 milliards de FCFA qui sera décaissée par l’Etat pour solder cette dette. La dette intérieure sera remboursée au profit des 3900 entreprises installées en Côte d’Ivoire.

Bonne nouvelle pour les ivoiriens en matière d’amélioration du cadre de vie des ivoiriens et surtout pour les fournisseurs de l’Etat. C’est au total 232 milliards FCFA qui a été payés au profit de 3.900 entreprises installées en Côte d’Ivoire. Ce, dans le cadre du règlement de la dette intérieure nationale.

Ouattara entre dans la phase active du paiement des arriérés…

L’Etat ivoirien est entré dans la phase active du règlement de la dette intérieure. Pour cause, l’information avait déjà été annoncée par le premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, lors d’une rencontre avec des chefs d’entreprises au mois de juillet dernier.

 « En vue de relancer l’investissement et la consommation, l’Etat viens de payer les arriérés de la dette intérieure au profit de 3.900 entreprises pour un montant de 232 milliards de FCFA», a affirmé Alassane Ouattara dans son discours.

Du mythe à la réalité…

On se rappelle que le paiement de la dette intérieure sous Alassane Dramane Ouattara est un véritable chemin de croix, un supplice pour ces opérateurs économiques. Non seulement ils perçoivent des miettes par rapport à ce que l’Etat leur doit, mais ils sont victimes de prélèvements illicites allant de 10 à 30 % sur leurs factures, imposés par certains agents du Trésor véreux et leurs démarcheurs.Les fournisseurs de l’Etat avaient placé beaucoup d’espoir dans les déclarations du pouvoir qui promettait de payer la totalité des factures, au plus tard, le 31 décembre 2011.

Il est donc officiel que les autorités ivoiriennes ont décaissé 232 milliards de FCFA. Amadou Gon avait précisé que le paiement allait commencer par les créances les plus anciennes