dimanche 27 novembre 2022

Vivez le meilleur de l'Actu en Continu

Qatar 2022- Ghana Vs...

Le Portugal fait face au Ghana, ce jeudi 24 novembre 2022, dans le...

Qatar 2022-Cameroun Vs Suisse :...

Les Lions Indomptables du Cameroun rencontreront la Suisse pour le premier match de...

Qatar 2022 : le programme...

Voici le programme des matchs de la Coupe du monde de ce jeudi...

Bénin-Conseil des ministres: compte-rendu...

Les ministres du gouvernement béninois se sont réunis pour leur conclave hebdomadaire ce...
AccueilNews & InfosPolitiqueCôte d’Ivoire : Sommé par sa hiérarchie, Soro démissionne

Côte d’Ivoire : Sommé par sa hiérarchie, Soro démissionne

C’est suite  à la réaction d’Alphonse Soro à propos de sa réaction face à l’éditorial de MARWANE que l’homme a été sommé par sa hiérarchie de rendre sa démission au poste de conseiller en charge du travail et  du dialogue social à la primature. Il s’agit d’une décision actée par arrêté du premier ministre le 14 juin 2017.

En effet, le député Alphonse Soro, un proche de Guillaume Soro a été récemment nommé en tant que  Conseiller en charge du Travail et du Dialogue Social du Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly.

Les raisons…

Le magazine « Jeune Afrique » a publié il y quelques jours un édito rédigé par le Directeur de Publication Marwane Ben.  Ledit éditorial, s’en prenait au Président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire, Soro Guillaume.

Alphonse Soro, proche de Soro Guillaume avait fait une déclaration dans laquelle, il s’insurgeait contre l’acharnement de l’hebdomadaire panafricain à l’endroit d’une haute personnalité de l’Etat de Côte d’Ivoire en la personne de Guillaume Soro. Une sortie du conseiller de la primature qui n’a pas été du goût de sa hiérarchie. Telle une bombe,  cette situation a enclenché la démission d’Alphonse Soro.

 

Lire l’intégralité de sa déclaration après sa démission

Suite à ma réaction à l’éditorial de MARWANE, ma hiérarchie m’a aussitôt demandé de remettre ma démission de mon poste de Conseiller en charge du Travail et du Dialogue Social à la Primature. Ce que j’ai fait le 12 juin 2017. Cette démission a été actée par arrêté du Premier Ministre le 14 juin 2017.

J’exprime toute ma gratitude au Premier Ministre, SEM Amadou GON COULIBALY pour cette brève collaboration et lui souhaite plein succès dans son immense tâche de conduire l’action Gouvernementale.

À tous les membres du Cabinet, j’ai été heureux de partager ces moments avec vous, et je vous assure de mes regrets de vous abandonner si tôt.

Je tiens à m’excuser auprès de tous ceux que cette démission pourra choquer. Tout comme auprès de ceux qui n’auraient pas compris ma réaction, suite à l’éditorial de Marwane Ben Y. (Jeune Afrique N0 2943).

J’ai tout simplement estimé qu’il ne fallait pas rester de marbre lorsque le Journaliste MARWANE, en plus d’insulter le Président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire, s’est clairement et nommément attaqué aux ex-Forces Nouvelles auxquelles j’ai appartenu.

Je réitère mon engagement des années d’adolescence, à continuer à soutenir loyalement le Président de la République SEM Alassane OUATTARA.

Merci pour vos prières et bénédictions.

Cette démission forcée de Alphonse Soro est une preuve de plus pour ceux qui pensent que le clan Ouattara ne voudrait plus entendre parler de Soro Guillaume.