samedi 26 novembre 2022

Vivez le meilleur de l'Actu en Continu

Qatar 2022- Ghana Vs...

Le Portugal fait face au Ghana, ce jeudi 24 novembre 2022, dans le...

Qatar 2022-Cameroun Vs Suisse :...

Les Lions Indomptables du Cameroun rencontreront la Suisse pour le premier match de...

Qatar 2022 : le programme...

Voici le programme des matchs de la Coupe du monde de ce jeudi...

Bénin-Conseil des ministres: compte-rendu...

Les ministres du gouvernement béninois se sont réunis pour leur conclave hebdomadaire ce...
AccueilNews & InfosPolitiqueCôte d’Ivoire : voici comment Ouattara a dribblé Henri Konan...

Côte d’Ivoire : voici comment Ouattara a dribblé Henri Konan Bédié

Attendu chez le président du Pdci hier mercredi 9 août 2017, le chef de l’État Alassane Ouattara devait s’entretenir avec son aîné et voisin en toute discrétion. Prévue pour avoir lieu loin des caméras et micros des journalistes et autres paparazzis, la rencontre n’a pas pu se tenir. C’est le site d’information « pôleafrique.info », dans sa rubrique « indiscret ».

Mise en œuvre par le vice-président de la République, Daniel Kablan Duncan, la rencontre devait avoir lieu à la résidence de Bédié, dans l’après-midi. Dès 16h30, l’ex-Premier ministre pointe au lieu convenu pour y accueillir l’hôte du président du Pdci. A la grande surprise de tous, Alassane Ouattara a fait faux bond à Henri Konan Bédié.

C’est Après avoir égrené près de 30 minutes sans aucune nouvelles du chef de l’État, que Duncan et toute la maisonnée de Bédié avaient commencé à s’interroger sur ce retard inhabituel observé par Ouattara. Réputé pour être très ponctuel, c’est après 17h que  les services de la présidence vont appeler pour expliquer que le chef de l’État ne pourra pas honorer ce rendez-vous. Naturellement, ce faux bond n’a pas été du goût de l’hôte.

La guerre de succession à Ouattara…

Il s’agissait d’une rencontre d’explication entre Bédié et Ouattara afin d’arranger les relations entre les deux hommes d’État se sont quelque peu brouillées depuis quelque temps. Une mésentente causée  par la polémique qui enfle au sujet de la présidentielle de 2020. Pour rappel, se prononçant sur le sujet, le président du Pdci avait déclaré, dans une interview accordée à Jeune Afrique, que son parti présentera, en 2020, un candidat au nom de la grande famille des Houphouétistes.

Il s’agit des propos qui n’ont pas été du goût du locataire du boulevard Angoulvant. La cerise sur le gâteau est que de retour au pays, le président du Pdci a laissé entendre qu’il maintenait ses déclarations faites pendant son séjour en France.

Toutefois l’objectif de cette rencontre était sans doute pour mettre la balle à terre. Contre toute attente, la rencontre n’a pas eu lieu. Quatre jours plus tôt, soit le 6 août 2017, en réponse à cette question d’alternance du pouvoir en 2020, Ouattara y est allé sans détour. Le président ivoirien a déclaré qu’il n’a pas besoin de changer les lois pour brider un troisième mandat à la tête de son pays.