samedi 26 novembre 2022

Vivez le meilleur de l'Actu en Continu

Qatar 2022- Ghana Vs...

Le Portugal fait face au Ghana, ce jeudi 24 novembre 2022, dans le...

Qatar 2022-Cameroun Vs Suisse :...

Les Lions Indomptables du Cameroun rencontreront la Suisse pour le premier match de...

Qatar 2022 : le programme...

Voici le programme des matchs de la Coupe du monde de ce jeudi...

Bénin-Conseil des ministres: compte-rendu...

Les ministres du gouvernement béninois se sont réunis pour leur conclave hebdomadaire ce...
AccueilNews & InfosPolitiqueCPI-Appel contre l'acquittement de Gbagbo: voici la réaction de...

CPI-Appel contre l’acquittement de Gbagbo: voici la réaction de l’avocat de l’ex-président

La procureure près la Cour pénale internationale, Fatou Bensouda a décidé lundi 16 septembre,  de faire appel contre l’acquittement de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et son bras droit Charles Blé Goudé. Joint par Tv5 monde l’avocat de l’ex-président a donné l’état d’âme de son client à l’annonce de la nouvelle.

Selon Emmanuel Altit, avocat conseil de Laurent Gbagbo, la décision de la procureure n’a pas du tout affecté son client puisque s’était une éventualité à laquelle il s’était préparé. L’ancien homme fort de la Côte d’Ivoire, aux dires de son conseil, est serein et confiant dans son coin. « Il est serein, il est confiant. Son innocence a été reconnue, il a été acquitté de toutes les charges portées contre lui. Son désir c’est que la justice soit rendue, soit dite, que la vérité soit connue et donc il attend avec sérénité la suite des événements », a fait savoir Me Emmanuel Altit avant de préciser que c’était une éventualité qu’ils avaient préparé, anticipé et ils se sentent prêts pour la suite.

A lire aussi : CPI: voici la décision de la procureure sur l’acquittement de Gbagbo et Blé Goudé

A en croire l’avocat de l’ancien chef d’Etat ivoirien, cette décision était une voie procédurale à la disposition de la procureure et elle a choisi de la suivre. La suite serait d’attendre les éléments qui ont motivé cette décision pour pouvoir y répondre au moment opportun. « La procureure avait cette voie procédurale à sa disposition, elle a pris en compte un certains nombre de facteurs, elle était tout à fait libre de le faire. Maintenant, c’est à la défense de répondre dès-que la procureure aura déposé son appel. Dans un mois, elle déposera la substance de son appel, elle expliquera quelle est sa position, la défense répondra et les juges d’appel se prononceront », a expliqué Me Emmanuel Altit.