dimanche 27 novembre 2022

Vivez le meilleur de l'Actu en Continu

Qatar 2022- Ghana Vs...

Le Portugal fait face au Ghana, ce jeudi 24 novembre 2022, dans le...

Qatar 2022-Cameroun Vs Suisse :...

Les Lions Indomptables du Cameroun rencontreront la Suisse pour le premier match de...

Qatar 2022 : le programme...

Voici le programme des matchs de la Coupe du monde de ce jeudi...

Bénin-Conseil des ministres: compte-rendu...

Les ministres du gouvernement béninois se sont réunis pour leur conclave hebdomadaire ce...
AccueilNews & InfosSociétéDeuil en Chine : le prix Nobel de la paix...

Deuil en Chine : le prix Nobel de la paix Liu Xiaobo a succombé à un cancer de foie

Liu Xiaobo, Prix Nobel de la paix et symbole de la dissidence chinoise, est mort ce jeudi 13 juillet 2017. Cet intellectuel chinois de 61 ans a succombé à un cancer de foie en phase terminale. L’information a été donnée ce jeudi par les autorités  de Shenyang, où il était soigné sous bonne garde, en dépit des demandes du malade de transfert à l’étranger.

En effet, après 8 ans d’incarcération, une agonie a tourné au bras de fer entre le régime, la famille de Liu et les pays occidentaux, sur fond d’incertitude sur l’état exact du malade. En effet, redoutant de lui offrir une ultime tribune pour ses appels en faveur de la démocratie, le pouvoir chinois n’a pas cédé aux pressions internationales. Conséquence, Pékin n’a pas autorisé le transfert à l’étranger du plus célèbre dissident chinois pour s’y faire soigner.

Et Liu Xiaobo, Prix Nobel de la paix cassa sa pipe…

Même mourant, Pékin a maintenu l’étreinte sur Liu Xiaobo, Prix Nobel de la paix. L’homme n’a pas eu droit à une dernière tribune libre à l’étranger même à l’article de la mort. Le mercredi dernier, la famille du chinois Liu Xiaobo avait refusé qu’il soit «intubé» afin d’être placé sous respiration artificielle. L’intubation, un geste technique médical consistant à introduire un dispositif tubulaire dans la trachée  a été suggéré par les médecins, afin de fermer la porte à un acharnement thérapeutique.

« Le patient est en défaillance respiratoire et souffrait notamment d’infections abdominales, et de péritonite » a informé l’hôpital  N°1 de Shenyang. Alors qu’un tableau sombre faisait craindre la mort imminente du dissident le plus célèbre de la Chine, certaines autorités pensaient que ces affirmations officielles dramatiques visaient avant tout à saper les demandes d’extradition vers l’étranger.

« S’il est placé sous respiration artificielle, il ne pourra quitter son lit. Tant qu’il respire encore, les avions doivent se tenir prêt à venir le chercher à tout moment. Tiens bon, Xiaobo » a souligné le dissident et ami Hu Jia quelques heures avant la mort du Prix Nobel de la paix et symbole de la dissidence chinoise Liu Xiaobo. « Nous n’avons aucun moyen d’avoir de ses nouvelles directement par lui ou sa famille » avait expliqué au micro de l’AFP, le dissident Ye Du.

Liu Xiaobo premier prix Nobel de la paix à mourir privé de liberté …

Empêché par Pékin, de venir recevoir la récompense le 8 octobre 2010 à l’occasion de la cérémonie de remise du prix Nobel de la paix, Liu Xiaobo a été déclaré symbole de la dissidence face au pouvoir communiste en Chine. Il est le second citoyen chinois, après le Dalaï-lama à recevoir le Prix Nobel. Il est mort ce jeudi 13 juillet 17 à l’âge de 61 ans.

Suite à de nombreuses actions menées par des organisations de défense des droits de l’homme en collaboration avec  les Etats dont l’Allemagne et les Etats-Unis l’homme a été libéré. Il a été hospitalisé il y a quelques jours pour un meilleur traitement de son cancer en phase terminale.  Faut-il le rappeler, Liu Xia Bo purgeait depuis 2009 sa peine de onze ans de prison pour « incitation à la subversion de l’Etat ».

Pour ce faire, Liu Xiaobo est le premier prix Nobel de la paix à mourir privé de liberté depuis le pacifiste allemand Carl von Ossietzky, décédé en 1938 dans un hôpital alors qu’il était détenu par les nazis.