mardi 29 novembre 2022

Vivez le meilleur de l'Actu en Continu

Qatar 2022- Ghana Vs...

Le Portugal fait face au Ghana, ce jeudi 24 novembre 2022, dans le...

Qatar 2022-Cameroun Vs Suisse :...

Les Lions Indomptables du Cameroun rencontreront la Suisse pour le premier match de...

Qatar 2022 : le programme...

Voici le programme des matchs de la Coupe du monde de ce jeudi...

Bénin-Conseil des ministres: compte-rendu...

Les ministres du gouvernement béninois se sont réunis pour leur conclave hebdomadaire ce...
AccueilNews & InfosPolitiqueDonald Trump suspend la décision d’Obama d’intégrer des personnes...

Donald Trump suspend la décision d’Obama d’intégrer des personnes transgenres dans l’armée américaine

Contrairement à la décision prise par Barack Obama en 2016 d’intégrer des recrues transgenres dès le 1er avril 2017, Donald Trump  veut empêcher les personnes transgenres de travailler dans l’armée américaine. L’information a été annoncée par le commandant en chef des Forces Armées américaines. A l’en croire, les personnes transgenres ne pourront, finalement, plus servir dans l’armée américaine.

« Le gouvernement américain n’acceptera pas les transgenres dans l’armée » a-t-il souligné. « Notre armée doit se concentrer sur des victoires décisives et écrasantes et ne peut pas être entravée par les coûts médicaux énormes et les perturbations que les transgenres entraînent » a justifié Donald Trump sur cette décision.

Aussi, ajoute t-il « après consultation de mes généraux et des experts militaires, soyez avisés que le gouvernement des Etats-Unis n’acceptera pas ou ne permettra pas les personnes transgenres à servir dans une quelconque capacité dans l’armée américaine. Notre armée doit se concentrer sur une victoire décisive et totale…et ne peut supporter le fardeau des coûts médicaux énormes et les perturbations que des personnes transgenres dans l’armée entraineraient. Merci » a-t-il précisé.

Selon les estimations du ministère de la Défense américain, 2500 à 7000 personnes transgenres servent actuellement dans l’armée. Toutefois, le président américain Donald et ses généraux ont décidé d’aller contre la décision prise par le gouvernement de l’ancien président américain Barack Obama.