dimanche 27 novembre 2022

Vivez le meilleur de l'Actu en Continu

Qatar 2022- Ghana Vs...

Le Portugal fait face au Ghana, ce jeudi 24 novembre 2022, dans le...

Qatar 2022-Cameroun Vs Suisse :...

Les Lions Indomptables du Cameroun rencontreront la Suisse pour le premier match de...

Qatar 2022 : le programme...

Voici le programme des matchs de la Coupe du monde de ce jeudi...

Bénin-Conseil des ministres: compte-rendu...

Les ministres du gouvernement béninois se sont réunis pour leur conclave hebdomadaire ce...
AccueilNews & InfosFaits diversUn ghanéen coupe le bras gauche de sa fiancée...

Un ghanéen coupe le bras gauche de sa fiancée pour une histoire d’infidélité

Joseph Teye, un jeune ghanéen est suspecté par la police de la région orientale de Ghana pour avoir coupé le bras gauche de sa petite amie ce samedi 10 juin 2017 à Aponopono, un village près de Suhum au Ghana. Disparu après avoir commis ledit crime, la police est sur les traces du jeune ghanéen Joseph Teye.

La victime serait actuellement à l’hôpital gouvernemental de Suhum selon les responsables de la santé. Le jeune ghanéen Joseph Teye a commis cet acte après avoir suspecté sa fiancée d’infidélité. Il est en cavale depuis samedi dernier après avoir commis l’odieux blasphème qui consiste à couper le bras gauche de sa petite amie pour une histoire d’infidélité.
L’homme aurait suspecté la victime d’infidélité, et se serait caché peu de temps après avoir commis le crime odieux. Il faut dire que l’incident a été signalé à la police par le frère de la victime Patience Tei, âgée de 20 ans.

Les faits

Patience Tei, la victime âgée de 20 ans confie avoir reçu un appel téléphonique à l’Eglise. « Elle est sortie après avoir fini l’appel, et c’est en ce moment que son petit ami a surgi et lui a coupé sa main avec une machette » informe Afrikmag.
L’incident a été confirmé par l’agent des relations publiques de la police régionale de l’Est, ASP Ebenezer qui a fait appel au grand public, en particulier autour de Suhum pour faire du bénévolat d’informations pouvant conduire à l’arrestation du suspect. « Ces derniers ont promis de l’arrêter, pour qu’il réponde de ses actes devant la justice » informe « Joy Online »

ASP Tetteh a aussitôt déclaré : « Nous recherchons un suspect. Nous l’avons déclaré parce qu’il a coupé la main gauche de sa petite amie ». La police de la région orientale de Ghana est aux trousses de l’auteur de l’incident qui est toujours en cavale après avoir commis ce forfait.