dimanche 27 novembre 2022

Vivez le meilleur de l'Actu en Continu

Qatar 2022- Ghana Vs...

Le Portugal fait face au Ghana, ce jeudi 24 novembre 2022, dans le...

Qatar 2022-Cameroun Vs Suisse :...

Les Lions Indomptables du Cameroun rencontreront la Suisse pour le premier match de...

Qatar 2022 : le programme...

Voici le programme des matchs de la Coupe du monde de ce jeudi...

Bénin-Conseil des ministres: compte-rendu...

Les ministres du gouvernement béninois se sont réunis pour leur conclave hebdomadaire ce...
AccueilNews & InfosFaits diversGuinée: un imam met enceinte la copine de sa...

Guinée: un imam met enceinte la copine de sa fille à Mamou

Un Imam âgé d’une soixantaine d’années est accusé d’avoir mis en grossesse une fille de 20 ans. L’acte s’est produit à Diarabaka localité située dans la sous-préfecture de Fello soore préfecture de Mamou.

L’imam était aussi le chef de secteur de cette bourgade. La fille qu’il est enceinte venait chez une de ses filles. La victime Aminata Gniara âgée de 20 ans sortait avec l’imam dans la cachette.

Interrogé le père de la victime confie qu’il a été alerté par un jeune de son quartier. Ce dernier lui a dit que l’imam et sa fille sont venus chez un infirmier nommé « chinois » qui a une officine au quartier de Madina, connu pour des pratiques d’avortement.

« C’est un de nos enfants du quartier qui m’a alerté pour me dire de contrôler ma fille. Il m’a dit que ma fille était venue chez chinois avec l’imam de notre mosquée. Vu que celui-ci est connu pour cette pratique j’ai pris ma fille et sa mère dans ma voiture pour aller chez lui. Arrivé à la station de Madina scierie j’ai garé. Très énervé j’ai demandé à ma femme de faire en sorte que notre fille dise la vérité. A défaut j’ai menacé de la fusiller. C’est ainsi qu’elle nous a tout expliquée. Elle a dit quand elle a compris qu’elle est enceinte le vieux l’a amené chez le docteur pour un avortement. Le vieux à payé 280. 000FG après la visite qui a été accompagnée par 4 piqures et plusieurs comprimés. Il restait 120. 000FG à payer le lendemain pour passer à l’acte (l’avortement) et sans que du sang ne coule », relate le père de la fille encore sous le choc.

Et de poursuivre :

« Quand nous sommes arrivés à l’escadron mobile que j’ai eu confiance à ma fille. Parce que pour moi un vieux de 60 ans et plus ne peut pas faire ça. En plus, il étudie le coran depuis des années. Il a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Mais les sages de notre localité m’ont prié de lui pardonner. J’ai insisté alors à ce qu’on donne la dépense journalière de la future nourrisse qui avait été fixée à 15000 FG jusqu’à ce qu’elle reprenne son état normal. Après nous sommes partis à l’hôpital aussi pour faire l’échographie. Elle portait une grossesse de deux mois selon le résultat », narre le père de famille qui rappelle que sa fille est très mal en point.

 

Cliquez ici pour lire la suite de cet article