mardi 7 février 2023

Vivez le meilleur de l'Actu en Continu

Coupe du monde des...

L’entraîneur du Real Madrid, Carlo Ancelotti, a dévoilé sa liste des joueurs convoqués...

Grammy Awards 2023: double...

La star nigériane, Burna Boy, a échoué à remporter un trophée dans les...

Mali: le chef de...

Le gouvernement de la Transition du Mali a déclaré dimanche, persona non grata,...

DJ Arafat : DJ congélateur...

L’artiste ivoirien DJ Congélateur qui la une des médias depuis quelques jours, a...
AccueilNews & InfosSociétéMaroc : la vraie version de l’histoire des deux ivoiriennes...

Maroc : la vraie version de l’histoire des deux ivoiriennes mises à tabac par des camerounais

 Le weekend écoulé, une vidéo circulant sur les réseaux sociaux, montrait des jeunes filles nues en train de se faire violemment tabassées. Ladite vidéo qui faisait office de ce que deux ivoiriennes se faisaient tabassé par les camerounais à  une autre version que ce qui a été servi le weekend dernier sur les réseaux sociaux.

En effet, il s’avérait selon nos recoupements que ces jeunes filles étaient des ivoiriennes et leurs bourreaux des camerounais. Cette affaire qui a automatiquement suscité la colère et le gout chez les ivoiriens de l’étranger comme ceux du pays, cachait assez de mystères.

Retour sur les faits…

Un ivoirien vivant au Maroc raconte que ce sont ces jeunes ivoiriennes elles-mêmes qui seraient à la base de cet incident. Comme annoncé le weekend écoulé, elles travaillaient effectivement chez une camerounaise installée au Maroc.

Un jour, une histoire éclata entre les deux compatriotes, et non avec leur employeur créant ainsi une bagarre et le vacarme dans l’immeuble où elles vivaient. Les autres habitants de cet immeuble ont dû interpeller les deux compatriotes sans gain de cause.

Selon le témoin, la police aurait été alertée et informé du vacarme qui sévissait dans l’immeuble. Les agents de police ont alors décidé d’appeler celle qui payait le bail. Rappelons que  c’est la camerounaise qui paie le bail. Il a alors été demandé aux deux ivoiriennes de quitter l’appartement dans l’urgence. Pour cause, les habitants de l’immeuble se plaignent tout le temps des bruits que font celles qui vivent dans cet appartement.

Impossible de rembourser la caution…

En colère, car au Maroc il est très difficile pour un étranger de se loger, la camerounaise demande aux ivoiriennes de lui rembourser l’argent de la caution. Il s’agit d’une somme s’élevant à 8000 dirhams marocains, soit plus de 500 000 FCFA. Impossible de rembourser cet argent, les jeunes ivoiriennes ont fui et se sont réfugiés chez un de leur compatriote toujours au Maroc.

La camerounaise à envoyer ses frères camerounais à la recherche des jeunes ivoiriennes. Ces dernières ont été retrouvées chez un autre ivoirien qui selon le témoin les aurait livré. En en croire la même source, lui-même avait une dette envers ces camerounais. Alors ces jeunes filles ont été embarquées dans un endroit où elles ont été passées à tabac.

Et déjà, les compatriotes ivoiriens sont montés au créneau pour dénoncer le massacre des deux ivoiriennes qui ont été filmé par les bourreaux afin de mettre la pression sur la famille de l’une des ivoiriennes afin de rembourser ce qu’elles doivent à leur sœur camerounaise.

Pour l’heure, les camerounais ne sont pas encore identifiés pour répondre de leur barbarie. Toutefois, une enquête est ouverte et cette affaire sera bientôt élucidée.