dimanche 27 novembre 2022

Vivez le meilleur de l'Actu en Continu

Qatar 2022- Ghana Vs...

Le Portugal fait face au Ghana, ce jeudi 24 novembre 2022, dans le...

Qatar 2022-Cameroun Vs Suisse :...

Les Lions Indomptables du Cameroun rencontreront la Suisse pour le premier match de...

Qatar 2022 : le programme...

Voici le programme des matchs de la Coupe du monde de ce jeudi...

Bénin-Conseil des ministres: compte-rendu...

Les ministres du gouvernement béninois se sont réunis pour leur conclave hebdomadaire ce...
AccueilNews & InfosSociétéRetrait des USA de l’accord de paris sur le...

Retrait des USA de l’accord de paris sur le climat : Arnold Schwarzenegger interpelle Donald Trump

« Un homme ne peut pas détruire notre progrès » a introduit Arnold Schwarzenegger pour exprimer son mécontentement face à la décision de Donald Trump au sujet du retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat. C’est à la faveur d’une vidéo que l’ancien gouverneur de la Californie livre un plaidoyer.

En enchainant des arguments dans sa vidéo, Arnold Schwarzenegger tente de provoquer une prise de conscience du président des Etats-Unis « 200.000 personnes meurent chaque année aux Etats-Unis à cause de la pollution, et la moitié de nos rivières et cours d’eau est trop polluée pour notre santé. On ne peut pas s’asseoir et ne rien faire alors que des gens tombent malades et meurent, surtout quand on sait qu’il y a une solution » a précisé l’ancien acteur.

En effet, Arnold Schwarzenegger est connu comme un fervent défenseur de l’environnement. Fondateur  de l’ONG R20 qui lutte pour la création d’une économie verte obéissant aux principes et critères du développement durable, il a participé à la COP21, organisée à Paris. Une rencontre qui a abouti à l’accord sur le climat dont Donald Trump vient d’annoncer le retrait des Etats-Unis. Faut-il le rappeler, Arnold Schwarzenegger et Donald Trump se sont à plusieurs reprises lancés des piques.

Avant l’élection présidentielle américaine du 8 novembre 2016, Arnold Schwarzenegger avait annoncé à travers un communiqué, que « pour la première fois depuis qu’il était devenu citoyen américain en 1983, il ne voterait pas pour le candidat républicain à la présidentielle ».