dimanche 27 novembre 2022

Vivez le meilleur de l'Actu en Continu

Qatar 2022- Ghana Vs...

Le Portugal fait face au Ghana, ce jeudi 24 novembre 2022, dans le...

Qatar 2022-Cameroun Vs Suisse :...

Les Lions Indomptables du Cameroun rencontreront la Suisse pour le premier match de...

Qatar 2022 : le programme...

Voici le programme des matchs de la Coupe du monde de ce jeudi...

Bénin-Conseil des ministres: compte-rendu...

Les ministres du gouvernement béninois se sont réunis pour leur conclave hebdomadaire ce...
AccueilNews & InfosPolitiqueSommet du G20 à Hambourg : Macron s’en prend...

Sommet du G20 à Hambourg : Macron s’en prend à la fécondité de la femme africaine

A la suite de Nicolas Sarkozy qui a offusqué l’intelligentsia africaine durant tout son exercice de pouvoir à l’Élysée, Emmanuel Macron le président français plus lutin et pire que Sarkozy, s’en est pris à la fécondité des femmes africaines. C’est dans un postulat dans lequel Macron a estimé que l’Afrique est confrontée à un problème de civilisation et démographique.

Ces propos peu commodes du président Emmanuel Macron ont été publié dans un article  par BBC Afrique ce mardi sur son site. A travers cette vidéo de 28 secondes en marge du sommet du G20 à Hambourg en Allemagne, Macron fait des remarques controversées sur le continent et la fécondité de ses femmes.

A l’en croire,  le défi de l’Afrique, c’est totalement différent, c’est beaucoup plus profond, c’est civilisationnel, aujourd’hui ». « Quels sont les problèmes en Afrique? » a-t-il demandé avant de répondre : « Les Etats faillis, les transitions démocratiques complexes, la transition démographique qui est, je l’ai rappelé ce matin, l’un des défis essentiels de l’Afrique ».

Ces propos d’Emmanuel Macron étonnent plus d’un…

Emmanuel Macron, ne s’est pas arrêté sur l’état démographique du continent africain. Comme si cela ne suffisait pas, le chef de l’Etat français a fait une comparaison qui a suscité beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux. « Quand des pays, aujourd’hui, ont encore 7 à 8 enfants par femme, vous pouvez décider d’y dépenser plusieurs milliards d’euros, vous ne stabiliserez rien », dit-il.

Ces propos du président français Emmanuel Macron étonne plus d’un. Pour cause, une semaine avant le premier tour de l’élection présidentiel, l’homme s’était montré le moindre mal de l’Afrique que ses prédécesseurs. « Dès les premières semaines de mon mandat, j’engagerai une nouvelle politique en direction du continent africain, fondée sur la liberté et la responsabilité, avec des priorités claires : la sécurité, la lutte contre le changement climatique, les droits des femmes, l’éducation et la formation, les infrastructures, notamment pour l’accès à l’énergie et à l’eau, et le développement du secteur privé, notamment des PME africaines qui sont créatrices d’emploi » avait-il confié dans les colonnes du magazine Jeune Afrique sur ses collaborations futures avec le continent africain.

Précisons qu’Emmanuel Macron vit une histoire d’amour atypique qui émeut les Français. Il est l’époux de Brigitte Trogneux, professeur de français de vingt-cinq ans son aînée qu’il a rencontré en 1993 alors qu’il n’était âgé que de quinze ans seulement et en classe de seconde. Toute chose qui vient donc confirmer que l’homme a déjà planté le décor sur sa phobie de la maternité. C’est pourquoi, il a choisi  de vivre avec une femme de 25 ans son aîné et qui en plus, caressait déjà la ménopause.