jeudi 1 décembre 2022

Vivez le meilleur de l'Actu en Continu

Bénin: compte rendu du...

Les ministres du gouvernement béninois se sont une fois encore réunis ce mercredi...

Bénin: les grandes décisions...

Le conseil des Ministres du gouvernement béninois s'est réuni, comme à l'accoutumée ce...

Qatar 2022 : les compos...

La 22eme édition de la coupe du monde se poursuit à Qatar. L’Australie...

Qatar 2022 – Tunisie Vs...

Les rencontres des dernières journées des phases de groupes se joueront ce mercredi...
AccueilNews & InfosSociétéUn site entièrement dévolu au porno sénégalais mis en...

Un site entièrement dévolu au porno sénégalais mis en ligne enflamme la toile

Des individus basés au Canada et dont les identités ne sont pas connues, pour le moment, ont créé un site de porno sénégalais avec des vidéos et des images typiquement sénégalaises. C’est en tout cas l’information qui a été livrée par le quotidien “Les Echos” et qui occupe depuis hier, les débats à Dakar.

Et même si le journal, par pudeur, s’est gardé de donner le nom du site, certains internautes sénégalais, tels des rongeurs à la recherche de gain, ont pu, à force d’enchainer les combinaisons de noms possibles, trouver le nom du site avant de le partager sur la toile.

[ad type=custom-ad-2]

Seneporno.com puisque c’est le nom du site en ligne depuis déjà quelques semaines. Et le nombre de visites est considérable. Les concepteurs du sites ont en effet rassemblé, toutes les vidéos et images scandaleuses qui ont indigné les sénégalais pour les mettre en ligne.

De nouvelles images de la célébre danseuse Mbathio Ndiaye en mauvaise posture et toute nue y figurent, de même que les vidéos du tristement célèbre tatoueur écroué, Tycoo. Il y a aussi les vidéos scandales à savoir : Goudi Town, la fille des Parcelles Assainies, le “sabar” des femmes de la banlieue….

[ad type=custom-ad-2]

Et au journal de préciser qu’il sera sans doute difficile de localiser le ou les créateur(s) de ce site qui est logé au Canada.

Les autorités du pays sont avertis. Le mois dernier, les députés avaient déploré lors du vote du budget du ministère de la Communication les dérapages notés sur internet.

D’un autre côté, des internautes sénégalais se sont braqués contre le site qu’ils demandent de fermer au plus vite. Lire la suite de cet article