mardi 7 février 2023

Vivez le meilleur de l'Actu en Continu

Coupe du monde des...

L’entraîneur du Real Madrid, Carlo Ancelotti, a dévoilé sa liste des joueurs convoqués...

Grammy Awards 2023: double...

La star nigériane, Burna Boy, a échoué à remporter un trophée dans les...

Mali: le chef de...

Le gouvernement de la Transition du Mali a déclaré dimanche, persona non grata,...

DJ Arafat : DJ congélateur...

L’artiste ivoirien DJ Congélateur qui la une des médias depuis quelques jours, a...
AccueilNews & InfosPolitiqueUSA: le détenteur d'un rapport compromettant pour Trump retrouvé...

USA: le détenteur d’un rapport compromettant pour Trump retrouvé mort

Un ancien chef du KGB a été retrouvé mort à Moscou. Il aurait fourni des renseignements pour le fameux «dossier compromettant» sur Donald Trump.

Son corps a été retrouvé à l’arrière d’une Lexus dans un parking moscovite le 26 décembre. Selon «The Telegraph», l’ancien général de l’ex-KGB devenu le FSB, Oleg Erovinkin est mort dans des circonstances pour le moins étranges.

[ad type=custom-ad-2]

Un mystère qu’expliquerait le rôle qu’Oleg Erovinkin aurait joué dans le «dossier compromettant» sur Trump que le Kremlin a nié détenir. Plusieurs médias américains ont rapporté le 10 janvier l’existence d’un document de 35 pages détaillant des informations présentées comme compromettantes sur Donald Trump, comme l’existence alléguée d’une vidéo à caractère sexuel filmée clandestinement lors d’une visite à Moscou, la capitale russe, en 2013 par les services secrets locaux ou encore des échanges d’informations pendant près d’une décennie avec le Kremlin

[ad type=custom-ad-2]

La principale source de renseignement d’un ex du MI6

Le document avait été rédigé par un ancien agent du contre-espionnage britannique (MI6) Christopher Steele avec l’aide d’Oleg Erovinkin qui aurait été sa principale source de renseignements. Le Russe a été l’un des principaux collaborateurs d’Igor Sechin, un ancien vice-premier ministre et maintenant à la tête de Rosneft, la compagnie pétrolière publique. Il aurait aussi aussi servi d’intermédiaire entre le président Poutine et Sechin.

Lire la suite de l’article sur le site du Parisien