jeudi 1 décembre 2022

Vivez le meilleur de l'Actu en Continu

Bénin: compte rendu du...

Les ministres du gouvernement béninois se sont une fois encore réunis ce mercredi...

Bénin: les grandes décisions...

Le conseil des Ministres du gouvernement béninois s'est réuni, comme à l'accoutumée ce...

Qatar 2022 : les compos...

La 22eme édition de la coupe du monde se poursuit à Qatar. L’Australie...

Qatar 2022 – Tunisie Vs...

Les rencontres des dernières journées des phases de groupes se joueront ce mercredi...
AccueilNews & InfosPolitiqueUsa : L’ingérence russe dans l’élection américaine de...

Usa : L’ingérence russe dans l’élection américaine de 2016 confirmée

Donald Trump Junior, le fils du président des États-Unis d’Amérique vient de donner un nouvel élan à l’administration Trump. Pour cause, Donald Trump Junior a reconnu avoir rencontré une avocate proche du Kremlin durant la campagne présidentielle de 2016.

Une déclaration de Donald Trump Junior qui vient confirmer les nouvelles révélations du New York Times, publiées lundi 10 juillet 2017. « Le fils aîné du président américain a rencontré en juin 2016 dernier une avocate proche du Kremlin » a publié hier Le New York Times.

En effet, Donald Trump Jr aurait, en juin 2016, reçu un email provenant du publicitaire Rob Goldstone affirmant très clairement que le gouvernement russe avait des informations sur la rivale de son père à la course à la présidentielle, Hillary Clinton. C’est donc suite à ce message que Donald Trump Jr a accepté de rencontrer Natalia Vesselnitskaïa, une avocate russe. Cette rencontre à laquelle le gendre du président américain également avait pris part a pour objectif de permettre à Donald Trump Junior d’obtenir « des informations embarrassantes » sur la rivale démocrate de son père, Hillary Clinton.

C’est à la faveur d’un communiqué que Donald Trump Junior, le fils du président des Etats-Unis d’Amérique a confirmé, sa rencontre avec une avocate russe, Natalia Veselnitskaya, qui avait dit « avoir des informations sur des personnes liées à la Russie qui finançaient le Comité national démocrate et qui soutenaient Mme Clinton ».

Aucune information compromettante sur Hillary Clinton n’a filtré

 « Il est très vite apparu qu’elle n’avait aucune information intéressante » informe Donald Trump Junior. A l’en croire, l’avocate avait comme objectif d’évoquer l’adoption d’enfants russes par des couples américains dans le cadre d’un programme suspendu par le président russe Vladimir Poutine.

Précisons que ces nouvelles révélations surviennent après que le président américain s’est exprimé à plusieurs reprises sur Twitter sur cette affaire. L’homme a clairement assuré avoir « fermement interrogé le président Poutine à deux reprises sur son intervention dans l’élection ». Selon lui, le président russe a « catégoriquement nié. J’ai déjà donné mon opinion ».